Les avocats experts en Code de la route de Flash Avocat vous disent tout du controle radar automatique flash : modèles de radars, amendes prévues, méthodes de contestation efficaces…
Radars automatiques

Radar automatique : modèles, amendes et contestation

Date FLA, Article modifié le

La question du radar automatique en France arrive systématiquement, un jour ou l’autre, sur la bouche de chaque conducteur français, et pour cause : depuis l’instauration du permis à points dans le pays en 1992, plus de 150 millions de points ont été perdus. Flash Avocat vous aide à mieux connaitre ces outils de répression des infractions et, surtout, à bien contester un PV émis à la suite d’un contrôle radar.

 

Quelles amendes et pertes de points après un flash de radar automatique ?

Quelles sont les amendes prévues pour les franchissements de feu rouge et pour chaque tranche d’excès de vitesse, ainsi que la perte de points liée à ces infractions ?

 

Aller vers la page : Amende radar et perte de points

 

Pourquoi et comment demander sa photo radar ?

Vous souhaitez contester un flash radar ? Obtenir la photo prise par le radar automatique peut vous permettre d’étayer vos arguments. Attention toutefois : l’intérêt est parfois nul et peut même constituer une perte de temps pour la contestation. Flash Avocat vous explique comment obtenir le cliché.

 

Aller vers la page : Photo radar

 

Radar automatique flash : comment contester un PV ?

Vous avez été flashé par un radar automatique et souhaitez contester l’amende émise pour sauver vos points de permis ? Nos avocats vous indiquent la marche à suivre pour une contestation réussie.

 

Aller vers la page : Contestation de PV radar

 

Les radars fixes

Également appelés radars classiques, ils ont été les premiers radars à être mis en service sur les routes de France. C’était en septembre 2003.

 

Aller vers la page : Radar fixe

 

Les radars double sens

La particularité du radar double sens ? Comme son nom l’indique, ce radar contrôle la vitesse de circulation des véhicules dans les deux sens de circulation.

 

Aller vers la page : Radar double sens

 

Les radars double face

Le radar double face tient son nom du fait qu’il prend 2 photos lorsqu’il surprend un conducteur en excès de vitesse : une de l’avant du véhicule, l’autre de l’arrière du véhicule.

 

Aller vers la page : Radar double face

 

Les radars discriminants

Le radar discriminant est un radar qui permet de différencier les catégories de véhicules afin de contrôler les limitations de vitesse spécifiques selon la catégorie d’usagers.

 

Aller vers la page : Radar discriminant

 

Les radars mobiles embarqués

Ce radar est dit mobile ou embarqué car il peut être utilisé en divers points du réseau routier. Attention : il est cependant obligatoirement utilisé à poste fixe soit dans un véhicule banalisé stationné en bord de chaussée, soit sur un trépied en bord de route.

 

Aller vers la page : Radar mobile

 

Les radars mobiles mobiles

Non signalé sur les routes, le radar mobile mobile utilise un flash infra-rouge non visible pour les usagers flashés, calcule la vitesse dans les 2 sens de circulation, et est opérationnel que le véhicule soit à l’arrêt ou en circulation.

 

Aller vers la page : Radar mobile mobile

 

Les radars feu rouge

Le radar feu rouge, comme son nom l’indique, contrôle les franchissements de feux tricolores lorsque ceux-ci sont au rouge.

 

Aller vers la page : Radar feu rouge

 

Les radars tronçon ou vitesse moyenne

Si le radar tronçon est aussi connu sous le nom de radar vitesse moyenne, c’est parce qu’il calcule la vitesse moyenne de circulation de tous les véhicules entre 2 points situés à une distance comprise entre 150 mètres et 30 kilomètres.

 

Aller vers la page : Radar tronçon

 

Les radars chantier ou radars autonomes

Un type de radar automatique est dédié aux zones de chantier : c’est le bien nommé radar chantier, également appelé radar autonome.

 

Aller vers la page : Radar chantier




Date FLA, Article modifié le